Les Arcanes du Temps

Lionel Behra nous signe ici un roman tout particulier, voici une petite mise en bouche :

Et si les voix que Jeanne d’Arc prétendait entendre n’étaient pas d’origine divine et que la réalité se révélait plus stupéfiante encore ? Et si une technologie de voyage intertemporel permettait d’agir sur le passé pour modifier le présent? Après de multiples aventures, Khéléan va découvrir que notre Histoire n’est que le fruit d’une incroyable machination…

 Les Arcanes du Temps
Comme vu sur la dédicace, l’auteur m’a apostrophé lors du salon des Halliennales 2013 pour me parler de son bouquin. « Histoire », « Voyages dans le temps et l’espace », il ne m’en a pas fallu beaucoup plus pour éveiller mon intérêt. L’auteur a ici écrit un bout d’histoire à sa manière, se basant sur des éléments véridiques et des personnages qui ont réellement existé, faisant en sorte que tout ce que vous découvrirez dans ce roman vous paraîtra…. plausible.

On commence la lecture avec un court chapitre, parlant d’une demeure dans laquelle on est entré 20 jours plus tôt – la narration est en je, élément franchement agréable pour se plonger un peu plus dans le récit – et de laquelle on sort, accompagné de camarades qui ont vécu la même aventure. Et là, révélation choc. Et là, vous vous dites que votre roman est juste foutu, que l’auteur a spoilé tout seul son ouvrage mais vous poursuivez quand même : l’auteur ne serait pas si bête n’est ce pas? Mais tout au long du récit, vous garderez cette information dans un recoin de votre tête… Cela va-t-il vraiment se passer? On parle de voyage dans le temps, il y aurait peut être une chance que….?

Ensuite vient le récit. Concrètement, on suit Khelean – notre ado/héros principal – qui joue avec son meilleur ami Maxime, sa cousine Auriane et sa soeur Alexia dans le bois derrière chez lui, à une sorte de chasse à l’homme. Pour éviter d’être débusqué, il va franchir une limite qui va vous entraîner bien loin dans les méandres de l’histoire, l’histoire de Jeanne d’Arc.

Le côté un peu négatif de ce livre, ce sont les histoires croisées. Elles ont toutes leur importance pour le déroulement du récit, mais elles peuvent perdre le lecteur. Vous serez parfois avec Khelean, parfois avec le groupe d’ado au complet, puis avec le propriétaire de la demeure, un certain Monsieur Blackrow, vous connaîtrez l’histoire du scientifique qui a mis au point les bracelets qui permettent le voyage dans le temps mais aussi celle d’hommes de mains pas forcément sympa, et surtout Jonathan, qui est un personnage central lui aussi, en raison de la mission qui lui incombe.
Rassurez-vous, tout devient plus clair quand les personnages se rejoignent. Connaitre leur parcours individuel permet une meilleure compréhension de leur histoire commune.
Je me dis que certaines personnes ont pu être perturbées par cette lecture, s’y perdant parfois, comme moi je m’y suis perdue aussi : fin d’un chapitre super haletant, tu entame le suivant puis là tu bloques « Mais… pourquoi il fait ça? Ha ! On a changé d’époque, tout va bien. Reprogrammation du rythme lecture et c’est reparti » Cela n’arrive pas tout au long du livre, mais au moins une fois ou deux. Déstabilisant!
Autre point négatif, il faudra qu’on m’explique comment un ado lambda parvient à utiliser tranquillement un flingue. Je sais qu’il y a les jeux vidéos, mais quand même… Ce détail manquait un peu de réalisme à mon goût.

Alors que j’arrivais aux 2/3 du livre, je me demandais jusqu’où l’auteur irait dans l’histoire de Jeanne d’Arc, jusqu’où nos ados poursuivraient leur aventure, comment tout cela se terminerai… C’est à ce moment que le livre prend un peu en action. J’entend par là que le récit est de bout en bout prenant, mais qu’arrivé à ces 2/3 du livre, le niveau monte d’un cran, tel un sprint final : les pages défilent.

Je dois avouer que la fin est des plus surprenante. Le jeu du temps, ses implication en fonction de qui est là, qui ne l’est pas, qui vit… En prime l’auteur nous offre une vision du monde tel qu’il aurait été si Jeanne d’Arc n’avait pas vécu [ Une vision pas déplaisante du tout, si vous voulez mon avis ]
Aussi, j’ai une petite question qui me reste en suspend et à laquelle j’aurais aimé avoir une réponse [Où a été envoyé Blackrow? Je l’imagine volontiers en costard à la Préhistoire personnellement 🙂 ] Mais d’un autre côté, l’auteur laisse place à l’imagination, et c’est pas plus mal (à moins qu’il ait vraiment donné l’info dans son roman et qu’actuellement, j’ai du coup bien l’air bête)
Et pour le fun, je me suis aussi demandé pourquoi l’auteur n’avait pas envisagé que Jeanne [actionne le dernier bracelet restant à son époque pour rejoindre Khelean dans le futur? au milieu du bûcher, ni vu ni connu, on appuie sur le bouton et hop, direction le futur.]

J’ai eu un peu honte d’ouvrir si tard ce roman, mais je n’en suis absolument pas déçue, et puis de toute façon « mieux vaut tard que jamais ».
La plume de l’auteur est des plus agréable, j’ai passé un réel bon moment dans ce livre, bien que les débuts ont été difficile – il faut un temps pour s’adapter à tous ces récits emmêlés. C’est une jolie découverte, que je conseillerais avec plaisir.
Vous croiserez certainement des personnes qui ont pour avis que l’auteur n’a pas maîtrisé les voyages dans le temps, mais je peux vous certifier que j’ai trouvé tout cela palpable, et ai envisagé *mode complot* que ça pourrait éventuellement exister. Je ne suis pas pro des techniques de voyage dans le temps (si quelqu’un l’est, je suis prête à l’écouter), mais je pense que désirer une exactitude scientifique précise n’est pas utile quand on peut passer un super moment avec ce bon bouquin.

Le Premier Jour & La Première Nuit

✛ Le Premier Jour – Tome 1
Auteur : Marc Levy
Saga "Le Premier Jour"

Un étrange objet trouvé dans un volcan éteint va révolutionner tout ce qu’on croit savoir de la naissance du monde. Il est astrophysicien, elle est archéologue. Ensemble, ils vont vivre une aventure qui va changer le cours de leur vie et de la nôtre.

 

Il y a une particularité à cet auteur, que je ne peux que louanger, c’est qu’il se renseigne plus que ce qu’il ne faut sur les sujets de ses livres. Pensez à « Et si c’était vrai » & « Vous revoir », il traite du corps médical, « L’étrange voyage de Mr Daldry », c’est la parfumerie qui était concernée….. « Le Premier Jour » (tout comme « La Première Nuit ») traite de deux sujets qui me passionnent tout simplement : l’astrophysique/astronomie et l’archéologie. Tout pour me plaire quoi!

Ce premier tome m’a totalement tenue en haleine. J’étais prise dans cette histoire, un subtil mélange d’amour, de conspirations, de découvertes et de voyages… Tout simplement addictif.
Je ne peux que conseiller ce livre, vous verrez, vous serez emporté dès les premières pages.
L’amour qui lie les personnages est touchant, et la chute du livre ne fait que nous donner envie de nous plonger dans la suite.

✛ La Première Nuit – Tome 2
Auteur : Marc Levy
Saga "Le Premier Jour"

L’amour est l’ultime aventure, mais l’aventure n’est pas sans dangers…
Il est une légende que l’enfant dans le ventre de sa mère connait tout du mystère de la Création, de l’origine du monde jusqu’à la fin des temps. A sa naissance, un messager passe au dessus de son berceau et pose un doigt sur ses lèvres pour que jamais il ne dévoile le secret qui lui fut confié, le secret de la vie.
Ce doigt posé, qui efface à jamais la mémoire de l’enfant, laisse une marque.
Cette marque, nous l’avons tous au-dessus de la lèvre supérieure, sauf moi.
Le jour où je suis né, le messager a oublié de me rendre visite, et je me souviens de tout.

 

Déjà, la légende du résumé me fascine. Après lecture, c’est ce deuxième tome que je trouve fascinant.
Encore plus addictif que le premier tome, plus conspirateur, on touche du doigt les réponses aux questions que l’on se posait.. Lévy a fait, d’après moi, un coup de maître avec ces deux livres, qui sont d’une beauté et d’une originalité surprenante. Ce livre mêle « amour » et « incroyable », c’est une course contre le monde…
La fin vous laisse tout simplement dans un état de bouleversement total. Alors que je refermais ce second tome, je suis restée assise dans mon lit, le regard dans le vide, l’esprit ailleurs, en pleine réflexion.
Ce sont évidemment deux livres que je recommande vivement!Petite exception que je fais, voilà un extrait de ce deuxième tome, l’extrait coup de cœur, celui qui m’a bouleversée en fin de lecture. Je ne publie jamais d’extrait, sauf si vraiment, l’extrait m’a touchée. Voilà donc, pour vous faire une petite mise en bouche de cette merveille de livre, un extrait. Il est tiré de la fin du livre, donc si vous ne souhaitez pas être spoilé, ne surlignez pas =)

[ Extrait du livre /!\ SPOILER
 » – Cet imbécile nous acuse d’avoir falsifié l’ADN que nous lui avons fait étudier.
– C’est ce que je pensais, tu n’as pas tout saisi de la portée de ta découverte.
– Ce n’est pas ma découverte, mais la nôtre!
– Poincarno tentait de t’expliquer le dilemme auquel les analyses l’ont confronté. Tous les organismes vivants contiennent des cellules, une seule pour les plus simples, l’homme en possède plus de dix milliards, et toutes ces cellules se construisent sur le même modèle, à partir de deux matériaux de base, les acides nucléiques et les protéines. Ces briques du vivant sont elles-mêmes issues de la combinaison chimique dans l’eau de quelques éléments, le carbone, l’azote, l’hydrogène et l’oxygène. Voilà pour les certitudes sur le pourquoi de la vie, mais comment tout a commencé? Là, les scientifiques envisagent deux scénarios. Soit al vie est apparue sur la Terre après une série de réactions complexes, soit des matériaux provenant de l’espace ont déclenché le processus de la vie sur la Terre. Tous les êtres vivants évoluent, ils ne régressent pas. Si l’ADN de ton Eve éthiopienne contient des allèles génétiquement modifiés, son corps est pour ainsi dire plus évolué que le nôtre, ce qui est donc impossible, sauf si…
– Sauf si quoi?
– Sauf si ton Eve est morte sur la Terre sans pour autant y être née… »
Vous imaginez? Un extra-terrestre à l’origine de la vie humaine… ça remettrait tout en question, non? ]

La prochaine fois

✛ La Prochaine Fois
Auteur : Marc Lévy
La prochaine fois

Parti à la recherche d’un tableau mystérieux, Jonathan croise la route de Clara. Tous deux sont convaincus de s’être déjà rencontrés. Mais où et quand ? A Londres, il y a plus d’un siècle… Le quatrième roman de Marc Lévy entraîne ses lecteurs de Saint-Pétersbourg à Boston, de Londres à Florence et Paris, dans une histoire où amours et énigmes défient le temps

 

On le sait tous, la particularité de Lévy est de se renseigner à fond sur son sujet. C’est ce qu’il a fait pour ce livre, comme à son habitude. Mais pour ma part, c’est ce qui a rendu pénible pour moi la lecture de ce livre: le « trop » de peinture, de termes… Bref. Je ne dis donc pas qu’il s’agit d’un des meilleurs Lévy pour moi, c’est sûr, mais il traite merveilleusement bien le sujet des âmes sœurs, et comme d’habitude sa plume a le don d’attirer notre sympathie ou non sur les personnages qu’il faut aimer ou non =) . J’ai, même si je n’ai pas tellement apprécié ce livre, eu l’envie d’aller jusqu’au bout, et j’ai pu constater qu’il se termine sur un note un peu tirée par les cheveux à mon goût, bien que très originale tout de même.

La légende des Drakel

✛ L’enfant du Hors-Monde – Tome 1
Auteur : Yvan Lallemand

La Légende des Drakel

Il existe parmi nous, sans que nous le sachions, des êtres hors du commun. Hugo, Soyal et leur petite sœur ont développé des dons exceptionnels, source de nombreuses convoitises.
Pourquoi les mystérieux Drakel et les mercenaires d’un homme politique véreux les traquent–ils? Pourquoi la petite sœur n’a-t-elle pas de prénom? On l’appelle le Moineau. Elle est l’enfant du Hors-Monde.

 

En temps normal, ce n’est pas un livre que j’aurais lu. Mais voilà, alors qu’on a terminé le seul livre qu’on avait embarqué, on lit ce qu’on trouve ^^ Voilà donc deux livres que l’on m’a prêté en m’assurant que c’était de bonnes lectures. Lectures d’ado, certes, donc très rapide à lire, et pas si mal que ça du tout! Bien qu’un peu long au démarrage, on est ensuite pris dans l’histoire. J’avais l’appréhension qu’il soit une pâle copie de n’importe quel livre que l’on a tous lu, mais je dois avouer que ce fut une jolie petite découverte, fort sympathique. Je me suis plongée dans le deuxième tome car j’avais la vague impression qu’Eléonore Baralconi n’avait pas livré tous ses secrets…

✛ Les Cygognes Noires – Tome 2
Auteur : Yvan Lallemand

La Légende des Drakel

Depuis qu’ils ont sauvé leur petite sœur Victoria de l’influence mortelle du Hors-Monde, Soyal et Hugo Drakel ont trouvé refuge chez leur grand-mère, Eléonore Baralconi, la célèbre magicienne.
Mais ce répit est de courte durée. Une nouvelle menace plane. En ville, des couples sont retrouvés chez eux, plongés dans un inexplicable coma. Et des enfants disparaissent.
Est-ce l’œuvre de ces femmes étranges, vêtues de sombre, qui hantent les rues à la recherche d’une proie insaisissable ? Mais ces créatures existent-elles vraiment ? Seule Victoria les a vues. Elle les appelle les Cigognes noires.

 

Voilà un deuxième tome que j’ai trouvé fort intéressant bien que moins bien que le premier volume. Un deuxième tome qui répond aux questions et attentes que nous laissent le premier tome.
Au terme de ces deux lectures, je dois avouer être contente d’avoir découvert la plume fluide de Lallemand à travers ces deux livres, qui ne semblent pas être fort connus. Ce ne sont pas des lectures exceptionnelles, mais elles sont plaisantes et rapides à lire.

Sans (re)père

✛ Sans (re)père
Auteur : Aurélie Coquelet
Sans (re)père

Mon papa est décédé en 2003, un mercredi de février, et si jamais je n’oublierai ce jour, je me devais de continuer d’avancer pas à pas, pour moi, pour ma maman.

Écrire pour avancer m’a semblé naturel. Mon papa écrivait, j’écrivais avec lui… dès lors, quoi de plus normal que de continuer, pour lui rendre hommage?

Aujourd’hui, j’ai avancé, j’ai fait mon deuil. Je ne l’oublierais jamais, il est toujours avec moi, il est là… à chaque page de ma vie, comme il est là, à chacune des pages qui suivront…

 » « Papa » mon premier mot,
Ce mot que désormais
Je ne peux plus prononcer
Ce mot qui m’arrache le coeur ;
Qui me ronge de l’intérieur  »

Sans (re)père

Je suis contente d’avoir ce recueil entre les mains. Non seulement, il s’agit d’une auteure que j’ai connue sur les bancs de l’école, mais c’est aussi une personne extra. Je suis fière d’avoir pu me procurer le 14ème exemplaire de son livre, dédicacé qui plus est. Vous pouvez retrouver son blog ici, où l’auteure et Adri’ se combinent pour vous parler à la fois lecture et cinéma.

J’ai procédé en deux temps pour la lecture de son recueil. Tout d’abord, j’ai effectué une lecture globale de son oeuvre, m’imprégnant de la chronologie de ses textes.
Ensuite, j’ai lu un par un chacun de ses poèmes plus intensément, me plongeant dans ce qu’elle a voulu livrer entre ces lignes.
15 poèmes ponctuent ces pages, on a cette chronologie dans certains textes via les années de vide créées par le départ précoce de son papa. C’est un bel hommage qu’elle lui rend là, émotions et amour transpirant au travers des lignes.
Inutile de m’étendre sur la signification du titre, qui est parlante. J’ai apprécié l’intégralité des textes présents au sein de ce recueil, mais ceux qui m’ont le plus touchée sont ceux qui ponctuent les 6 ans et les 7 ans d’absence de son papa.
Je pense qu’au delà de l’hommage qu’elle rend à son papa, chacun peut d’identifier au travers de ses textes, qu’il ait perdu sa figure paternelle ou pas.
Plus personnellement, j’ai pu entrevoir la souffrance qui m’attend le jour où cela m’arrivera.
J’ai pu découvrir une nouvelle plume, une belle plume, qui j’espère fera naître d’autres oeuvres.

Chroniques du Monde Émergé

✛ Nihal de la Terre du Vent – Tome 1
Auteur : Licia Troisi

Chroniques du Monde Émergé de Licia Troisi

Nihal est une jeune fille très étrange : oreilles pointues, cheveux bleus, yeux violets tout la distingue des autres habitants du Monde émergé. Fille d’un célèbre armurier, elle passe son temps à jouer à la guerre avec une bande de garçons. Mais la nuit, des voix plaintives et des images de mort hantent l’esprit de Nihal. Et lorsque le terrible Tyran envahit La Terre du Vent, elle comprend que ses cauchemars sont devenus réalité. L’heure du véritable combat a sonné. Nihal doit devenir une vraie guerrière et défendre la paix, à tout prix. Ses seuls alliés : Sennar, le jeune magicien, et une infaillible épée de cristal noir.

 

Nous faisons connaissance avec Nihal, jeune fille qui ne pense qu’à se battre, garçon manqué à souhait qui, suite à une défaite dans un combat, décide d’apprendre la magie. Dès lors, nous suivons Nihal, son apprentissage, ses premiers amours, ses premières épreuves…
Très vite, l’action arrive, le massacre commandité par le Tyran, avec son lot de pertes et de révélations pour notre héroïne.
De là commence vraiment l’histoire palpitante de ce livre, après que l’auteur ait planté le décor. Les évènements s’enchaînent pour Nihal [Spoil :Son admission à l’académie de Chevaliers du Dragon, les combats qu’elle réalise, ses contacts avec Sennar, la guerre… ]
Nous vivons l’histoire à travers Nihal, à travers sa vision à elle, sa vengeance à elle, peu à peu modifiée grâce à Ido, dont le seul but est « d’humaniser » Nihal.
Le lecteur se fait emporter par la plume de Troisi, une découverte pour moi, plutôt bonne. Je compte bien découvrir d’autres oeuvres de l’auteur.
La fin n’en est pas réellement une pour moi, elle ne nous permet pas de penser à autre chose que : la suite! Autrement dit, l’auteur finit avec brio ce premier tome.
Ce fut un plaisir de voir évoluer Nihal, la voir grandir, murir, autant physiquement que mentalement. Je n’ai qu’une seule envie: me plonger dans le deuxième tome.

✛ La mission de Sennar – Tome 2
Auteur : Licia Troisi

Chroniques du Monde Émergé de Licia TroisiConvaincu que le Monde Émergé ne peut plus résister seul aux armées du tyran, Sennar le magicien supplie le Conseil des Mages de le laisser partir à la recherche du Monde Submergé. Là, il pourra obtenir l’aide de ses habitants. Or, ce continent a rompu tout contact avec le Monde Émergé depuis plus d’un siècle. Et Sennar ne dispose pour s’y rendre que d’une ancienne carte à demi effacée par le temps… De son côté Nihal, la jeune guerrière aux cheveux bleus, poursuit son apprentissage de chevalier du dragon. Mais le souvenir de Sennar, qu’elle a blessé au visage lors de leur dernière entrevue, la hante douloureusement…

 

Une petite remise en mémoire du tome précédent grâce à Nihal qui s’adresse à nous en « Je », qui est un élément nouveau et positif à mon goût.
Ensuite, nous suivons l’histoire de Sennar, on en apprend plus sur lui, c’est agréable.
Nous revenons à Nihal, puis à Sennar, Nihal…. Bref, vous avez compris le principe. Ils ne sont pas ensemble, donc on les suit chacun de leur côté. Bien qu’à un moment, j’ai trouvé que nous étions fort axés sur Nihal, et je me demandais sans cese si le chapitre suivant nous parlerait de Sennar et de l’aventure qu’il a entreprit.
Nihal n’en a pas terminé avec ses démons du passé, on suit la mission de Sennar, et on apprend des éléments sur Ido qui chambouleront notre héroïne.
Rencontrant Reis, Nihal est à nouveau chamboulée. C’est un tome qui est plein de rebondissements pour le lecteur (et de chamboulements pour Nihal), mais cependant qui a une fin prévisible, mais qui promet un bon troisième tome.
La lecture est toujours aussi fluide, toujours aussi prenante. J’ai vraiment eu du mal à décrocher de ce livre, encore un peu plus séduite par le talent de l’auteur.

✛ Le Talisman du Pouvoir – Tome 3
Auteur : Licia Troisi

Chroniques du Monde Émergé de Licia TroisiGrâce à son armée de fantômes, le Tyran est près de remporter la guerre contre les Terres libres. Seule Nihal peut encore l’arrêter.
Si elle parvient à réunir les huit pierres d’un mystérieux talisman, dispersées dans les huit Terres du Monde Émergé, Nihal pourra une journée durant invoquer les Esprits de la nature et contrer la magie du Tyran.
Escortée par Sennar, la demi-elfe se lance dans cette mission au terme de laquelle elle découvrira enfin le sens caché de son destin.

 

Dans ce troisième et dernier tome, c’est Sennar qui nous parle tout d’abord, pour nous remettre en mémoire les évènements passés. Comme son titre l’indique, Nihal prend son rôle de Sheireen.
Ensuite, on suit une Nihal changée, plus adulte, dure, mature. On suit sa quête, on suit Sennar, Laio, Ido… On va de l’un à l’autre, l’auteur nous parle du point de vue de chacun d’entre eux, nous ne sommes pas qu’en présence de Nihal, qui pour moi donne une histoire bien plus riche que si l’on suit qu’un seul personnage.
Ce tome tient le lecteur en haleine, je n’avais qu’une envie, c’est lire encore, et plus vite, pour savoir ce qu’il advient de cette quête, d’une possible histoire d’amour entre deux personnages, des combats…. De tout quoi!
Des malheurs arrivent, des éléments sont révélés, des rebondissements et des révélations qui mette parfois une petite claque au lecteur… Au fur et à mesure que se tournent les pages, vous l’aurez compris, la sensation addictive grandit.
La partie la plus addictive du livre, je la décerne à la « troisième partie » du livre, le dénouement du troisième tome et de la trilogie par la même occasion. Je peux dire que des frissons m’ont parcouru alors que je lisais les dernières lignes de ce livre.
C’est une saga qui m’a vraiment plu, une superbe découverte. Le style de l’auteur m’a conquise, et je sors de cette trilogie sur mon petit nuage d’après lecture, me remémorant l’histoire, et en me faisant une promesse : je découvrirais d’autres saga de l’auteur. Une saga à lire, bien sûr!

 

Un tour sur le Bolid’

✛ Un tour sur le Bolid’ 
Auteur : Stephen KingUn tour sur le Bolid' - Stephen King

Alan Parker qui doit se rendre à l’hôpital pour rendre visite à sa mère qui a eu une attaque. Sa voiture étant en panne, Alan décide d’y aller en stop. Après avoir parcouru quelques kilomètres avec un veil homme, il se retrouve dans un cimetière. Plus tard, un chauffeur le fera monter dans sa voiture et lui proposera de l’emmener jusqu’à l’hôpital. e film raconte l’histoire d’Alan Parker qui doit se rendre à l’hôpital pour rendre visite à sa mère qui a eu une attaque. Sa voiture étant en panne, Alan décide d’y aller en stop. Après avoir parcouru quelques kilomètres avec un veil homme, il se retrouve dans un cimetière. Plus tard, un chauffeur le fera monter dans sa voiture et lui proposera de l’emmener jusqu’à l’hôpital. Mais, le chauffeur en question est …

 

Tout commence avec un jeune, Alan, qui apprend que sa mère a eu une attaque. Il quitte aussitôt son appartement d’étudiant pour la retrouver à l’hôpital de sa ville natale, située à 150 km de là. La voiture d’Alan étant en piteux état, il se voit obligé de faire du stop. On comprend vite dès lors, aux vues du titre, du résumé et des premières lignes du chapitre, que le gros de l’histoire va se dérouler dans les différentes voitures qu’il empruntera.
On ne peut donc pas dire que l’histoire surprend. Quand je lis le nom d’un des chauffeurs qui prend Alan en stop, je reste quelques instants… comme interdite. Figée. Je comprend donc que l’histoire va commencer.
Dès les premières lignes du livre, King fait planer un sentiment étrange, une certaine peur, une angoisse.
Il s’agit ici de la première oeuvre que je lis de l’auteur. Et moi qui croyait que je n’allais pas adhérer au style, j’ai été surprise de voir à quel point j’étais embarquée dans l’histoire. On s’y prend, on s’y perd, on en fait qu’une bouchée.
Il faut dire aussi que le livre n’est pas bien gros, et qu’il est vite terminé, mais cela m’a suffit pour savoir que je voudrais lire d’autres oeuvres de l’auteur, car « Un tour sur le Bolid' » est glauque, mais prenant. Une bonne expérience à lire.

Une histoire sans nom

✛ Une Histoire Sans Nom
Auteur : Sarah Cohen-Scali
Une histoire sans nom

Aurore a seize ans. Pensionnaire à Reims, elle retrouve sa mère et sa vieille nourrice dans la maison familiale, en pleine campagne, pour les week-ends et les vacances. Cette année à Noël, elles accueillent un jeune prêtre roumain de passage. Le père V. se montre tour à tour austère et inquiétant puis décontracté et charmant. Ce comportement étrange trouble la tranquillité de la grande demeure isolée. Aurore éprouve un malaise constant en présence de cet homme singulier : se méfie-t-elle à tort ou à raison ? Le père V. représente-t-il une réelle menace ? Jusqu’au jour où il disparaît soudainement..

 

Ce livre est une modernisation du roman de Jules Bardey d’Aurevilly qui s’intitule également « Une histoire sans nom ». J’ai trouvé ce livre spécial, le titre m’ayant tout d’abord attiré. C’est une histoire qui se lit très vite, et qui traite d’un sujet dur, et de phénomènes psychiques assez lourds. J’entends par là le refoulement de quelque chose d’inacceptable dans l’inconscient d’Aurore, ce qui entraine le déni de la « chose inacceptable ». Il est dur de parler de ce livre sans dévoiler des morceaux de l’histoire, je peux dire que la fin de l’histoire m’a surprise, et que c’est un livre à lire, aucunement écrit pour « distraire » ou passer un « bon moment ».

Détective Strike

✛ L’appel du Coucou – Tome 1
Auteur : Robert Galbraith

 Détective Strike - Robert Galbraith

Une nuit d’hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu’au jour où l’avocat John Bristow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.

Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l’armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l’Internet, Strike est chargé d’enquêter sur la mort de Lula.

De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l’autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manoeuvres inspirées par la vengeance.

 

Dans le cadre d’une lecture commune avec un blog qui a soudainement disparu , j’ai enfin pu découvrir cet ouvrage, un policier que JK Rowling a écrit sous le pseudonyme de Robert Galbraith. Et ce fut un plaisir.
On débute avec un suicide, une demande en mariage, un boulot intérimaire et un détective privé. Mélange particulier qui nous emporte de suite de page en page. Seul bémol peut être, la description très complète des lieux, qui marque parfois quelques longueurs au récit.
Robin est secrétaire intérimaire pour Cormoran Strike, un détective privé qui voit son affaire – et sa vie – partir à la dérive.
Le suicide est avéré par la police, mais le frère de la victime ne l’entend pas ainsi et demande à Strike d’enquêter. Nous suivons dès lors l’enquête de notre duo, assistant à la naissance d’un duo particulier et sympathique et à une intrigue bien ficelée.
Entre-temps, nous avons droit à des bribes de la vie personnelle de notre duo, en apprenant plus sur chacun.
Jusqu’au dénouement, j’avais encore pleins de doutes à l’esprit quant à l’identité du tueur, et je dois dire que c’est une bonne surprise que JKR nous fait là dans ce policier qui m’a fait passer un très bon moment. Assurément, je lirais – avec plaisir – la suite.

✛ Le vers à soie – Tome 2
Auteur : Robert Galbraith

 Détective Strike - Robert Galbraith

Quand l’écrivain Owen Quine disparaît dans la nature, sa femme décide de faire appel au détective privé Cormoran Strike. Au début, pensant qu’il est simplement parti s’isoler quelques jours comme cela lui est déjà arrivé par le passé, elle ne demande à Strike qu’une seule chose : qu’il le retrouve et le lui ramène. Mais, sitôt lancée l’enquête, Strike comprend que la disparition de Quine est bien plus inquiétante que ne le suppose sa femme.
Le romancier vient en effet d’achever un manuscrit dans lequel il dresse le portrait au vitriol de presque toutes ses connaissances. Si ce texte venait à être publié, il ruinerait des vies entières. Nombreux sont ceux qui préféreraient voir Quine réduit au silence. Lorsque ce dernier est retrouvé assassiné dans de mystérieuses circonstances, la course contre la montre est lancée. Pour mettre la main sur le meurtrier un tueur impitoyable, tel qu’il n’en a encore jamais rencontré dans sa carrière, Strike va devoir d’abord percer à jour ses motivations profondes.

 

C’est avec un certain plaisir que je me suis plongée dans la lecture de ce deuxième tome, ravie de retrouver le duo Strike / Robin et leurs aventures. Rapidement, j’en arrive à la moitié du tome sans même m’en apercevoir. L’auteure est quand même douée avec sa plume fluide!
Strike est engagé et le voilà à la recherche d’un écrivain disparu. Sans être sûr d’être payé, alors qu’il cherche à renflouer un peu son affaire ( chose facile à faire, depuis le succès de Lulla Landry, beaucoup de monde souhaite ses services), il se lance, accompagné de Robin, dans cette enquête. Rapidement, il trouve l’écrivain, assassiné. Le boulot est donc fait, mais un petit quelque chose le pousse à aller plus loin dans cette affaire.
L’intrigue est centrée autour d’un roman érotico-macabre et extrêmement spécial intitulé « Bombix Mori », dont l’auteur est cerné de personnes toutes plus susceptibles les unes que les autres de l’avoir assassiné. Personnes pour le moins toutes aussi singulières les unes que les autres, qui ne nous permettent pas de deviner qui pourrait être l’assassin, tantôt tous possiblement coupable, tantôt pas…
L’intrigue est prenante, je cherche et reste sans réponses, tout comme Strike (enfin, il a compris avant moi tout de même), concernant le mystère qui entoure le meutre.
Pour les dernières pages, le fameux sprint final que vous devez tous connaitre, j’ai pu retrouver cette folle sensation d’être seule au monde, les yeux rivés sur les pages, à ne pas lâcher le livre, si près de la fin…
Un bien bel ouvrage, qui me motive forcément pour le troisième tome (que j’ai déjà commencé d’ailleurs…)
Si vous aimez un tant soit peu les enquêtes de détectives, assurément, cette trilogie vous plaira.

✛ La carrière du Mal – Tome 3
Auteur : Robert Galbraith

 Détective Strike - Robert Galbraith

Lorsque Robin Ellacott reçoit ce jour-là un mystérieux colis, elle est loin de se douter de la vision d’horreur qui l’attend : la jambe tranchée d’une femme.
Son patron, le détective privé Cormoran Strike, est moins surpris qu’elle, mais tout aussi inquiet. Qui est l’expéditeur de ce paquet macabre ? Quatre noms viennent aussitôt à l’esprit de Strike, surgis de son propre passé. Quatre individus capables les uns comme les autres, il le sait, des plus violentes atrocités.
Les enquêteurs de la police en charge du dossier ne tardent pas à choisir leur suspect idéal – mais Strike, persuadé qu’ils font fausse route, décide de prendre lui-même les choses en main. Avec l’aide de Robin, il plonge dans le monde pervers et ténébreux des trois autres coupables potentiels. Mais le temps leur est compté, car de nouveaux crimes font bientôt surface, toujours plus terrifiants…

 

Mais quel premier chapitre! L’auteur se met dans la peau d’un tueur pour ces premières lignes (et d’autres chapitres ensuite – Où l’on aura un net aperçu de sa psychologie qui elle, n’est pas toute nette) avec une réalité déconcertante. Une mentalité dérangeante. J’ai eu froid dans le dos! On sait tous que c’est J.K.R. qui écrit, mais j’ai vraiment eu l’impression qu’elle était quelqu’un d’autre, bien loin des Harry Potter tant connu. Un vrai pari qu’elle a relevé ici, donnant du succès à l’un de ses pseudonyme (avant qu’il y ait fuite sur son identité).
Ce premier chapitre vous met de suite dans une direction pour l’histoire : Cormoran Strike va galérer.
Donc, nous retrouvons vite notre fameux duo, Robin recevant un colis plus qu’inquiétant et de là, le récit débute, le lecteur est pris et embarqué dans l’histoire.
On approfondi notre connaissance de Strike, avec son enfance particulière; on suit Robin [dans ses préparatifs de mariage avec Matthew] mais également dans son passé et nous apprenons avec stupeur les raisons de l’arrêt de son cursus universitaire; on suit l’évolution de la relation professionnelle de Strike et Robin, cette inquiétude lorsqu’il le faut, ce respect mutuel et… autres.
Entre Whittaker, Laing et autres, les suspects sont tous potentiellement coupables à nos yeux, si bien qu’au fil des chapitres, l’enquête avance, mais le lecteur ne devine toujours rien, et Strike galère devant ce tueur intelligent qui sème des pièges et fausses pistes. Et quand Strike, puis même Robin, découvre enfin l’identité du tueur, le lecteur est là, en mode « mais dis moi!! »… Le suspense est vraiment tenu le plus longtemps possible, et ça, c’est vraiment bien.
Et la toute fin… Non vraiment… Je vais devoir attendre des mois avant d’avoir le quatrième tome en main, c’est juste un supplice de s’arrêter sur ce moment, précisément. En tout cas, si l’intention était de s’assurer que l’on sauterais sur le prochain tome à sa sortie, je dois avouer que l’effet est réussi.. On veut en savoir plus!
D’après les dernières info, elle finaliserait l’écriture du quatrième opus. Reste la relecture, la publication UK, la traduction… 2018 pourrait bien être l’année où le tome 4 pointe son nez. Et je l’attendrais, avec impatience.

Fleur de Fantômes

✛ Fleur de Fantôme 
Auteur : Michele Jaffe

Fleur de Fantôme - Michele Jaffe

Eve mène une vie tranquille jusqu’au jour où deux jeunes gens viennent lui proposer un étrange marché. Elle doit se faire passer pour leur cousine Aurora dont elle est le sosie. En contrepartie, elle recevra la moitié de son énorme héritage. Mais avant de travailler dans son café, Eve a déménagé de foyer en foyer. Elle a coonu la vie dans la rue. Elle a connu la faim. Hors de question qu’elle y retourne ! La proposition des deux ados est inespérée et elle se glisse facilement dans la peau de cette cousine disparue. Mais elle a en fait signé un pacte avec le Diable. Il y a trois ans, lorsque’Aurora a disparu, sa meilleure amie Lizzie est décédée mystérieusement. Hantée par son fantôme, Eve comprend que sa propre vie est en danger. Et pour s’en sortir, elle devra découvrir la vérité sur cette nuit où tout a basculé

 

Au début,les chapitres sont un peu éparses dans ce qu’ils racontent.
On rencontre Eve, Baine et Bridgette, le plan prévu par le frère et la soeur, un peu de l’histoire d’Eve…
Mais rapidement – et heureusement! – le récit commence et nous sommes pris dans cette histoire d’identité, de disparition, de suicide, de spiritisme/fantômes…
Ce livre est prenant. Il se lit assez vite, en une ou deux séances de lecture il est possible de le boucler.
Un thriller intéressant, et un dénouement, qui est longtemps resté dans le flou car toutes les révélations sont balancées dans les dernières pages… Et certaines sont prévisibles, d’autres sont décevantes, et d’autres encore sont surprenantes. Je retiendrais l’auteur, bien que son histoire ne fera pas partie de celle qui ont gravé mon esprit.