Angie, 13 ans, disparue…

Angie, 13 ans, Disparue
Auteur : Liz Coley

En camp de vacances, Angie, 13 ans, disparaît… Elle revient chez elle, persuadée de s’être seulement égarée quelques heures. En réalité, trois ans se sont écoulés. Trois ans sans le moindre souvenir, si ce n’est de profondes cicatrices aux chevilles et aux poignets, et une étrange bague à l’annulaire. Tout laisse à penser qu’Angie a vécu l’enfer… Mais que s’est-il réellement passé ? Et pourquoi a-t-elle tout oublié ?

Angie, 13 ans, Disparue... de Liz Coley

C’est dans le cadre d’une lecture commune que j’ai lu cet ouvrage, qui avait un résumé plus qu’intriguant pour moi.
Je peux dire que j’ai littéralement dévoré ce livre, vu qu’il ne m’a fallu que quelques heures pour en voir le point final.

C’est une lecture qui m’a complètement emportée, et une lecture qui est difficile à chroniquer sans faire de spoiler. De ce fait, j’essaierais de faire un avis, cachant certaines information dans le souci de ne pas vous dévoiler d’informations qui pourraient nuire à votre – éventuelle – future lecture de ce livre.

Tout d’abord, le prologue tutoie. J’ai tout de suite trouvé ça chouette, comme si le livre allait s’adresser au lecteur et du coup, faire de ce lecteur le personnage d’Angie. Cependant, cela n’a pas duré car lorsque l’on plonge dans les premiers chapitres, nous nous trouvons face à une narration classique, même si le tutoiement réapparait de temps en temps, en italique. Cela a éveillé de la curiosité en moi, qui parle donc?
Alors qu’on plonge plus profondément dans la première partie du livre intitulée « TOI », on peut commencer à formuler des hypothèses telles que [ un dédoublement de la personnalité, ou que plusieurs personnes vivent en la personne d’Angie] et ces hypothèses se sont confirmées à la fin de cette première partie.

Le livre traite donc d’un sujet tout à fait inhabituel : les troubles dissociatifs de l’identité. J’ai trouvé que l’histoire était parfaitement tournée pour nous apprendre ce que sont ces troubles.
Donc, Angela [est divisée entre plusieurs personnalités, qui lui ont permis de survivre à sa séquestration. Il y a la « petite scout », qui s’emploie à survivre et qui est la première à se manifester à Angela, mais aussi la « petite femme » ou « dévergondée » qui n’est pas une facette d’Angie que l’on apprécie. On peut également faire la connaissance de la « Rapporteuse » plus discrète qui est la première à se faire entendre, mais aussi d’Angel, l’ange protecteur. Le plus troublant, et sûrement le plus inattendu pour moi, c’est « l’esseulée »]

L’intrigue en elle même est superbement bien construite, bien que très prévisible d’après moi [ Le flou survenu lorsqu’Angie est au contact de son oncle Bill a éveillé des soupçons en moi, et même l’intrigue dans la deuxième partie du livre, tournant autour de Sam, l’enfant des voisins, n’a pas été longtemps un secret pour moi : j’ai vite deviné qu’il s’agissait de l’enfant d’Angie lorsqu’elle mentionne qu’elle a grossit puis maigrit lors de sa séquestration. ]

La deuxième partie du livre, « NOUS », décrit le combat psychologie d’Angie, qui est tout à fait fascinant également.
Le sujet, ce livre, est absolument fascinant. Je n’ai pas d’autres mots, étant donné que c’est une lecture qui m’a totalement chamboulée. De ce fait, je ne peux que le recommander, il a été pour moi un vrai coup de coeur! Ce livre vous emmènera là où votre imagination ne pourra jamais vous mener.

Sachez également que ce livre a également été publié sous l’intitulé « Écoutes-nous… », du même auteur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s